Photo de Monsieur Roland Coulon

Roland Coulon

Décédé le 11 janvier 2024 à l'âge de 44 ans
Photo de Monsieur Roland Coulon
Roland Coulon
Décédé le 11 janvier 2024 à l'âge de 44 ans

Crémation

location_on
Crématorium d'Aubagne
361 Avenue de la Couronne des Pins
13400 Aubagne
mercredi 24 janvier 2024 à 15h30
groups

Message de la famille

Chère famille, chers amis,

C'est avec une immense tristesse que nous vous annonçons le décès de Roland, survenu le jeudi 11 janvier 2024 à l'IPC de Marseille, après plusieurs années d'une lutte menée avec détermination, courage et lucidité jusqu'à son dernier jour contre la maladie qui l'a emporté, sans qu'elle ne puisse entacher sa joie de vivre, sa dynamique familiale, son dévouement paternel et ses engagements professionnels.

Ne vous fiez pas à la publicité en bas de page concernant les fleurs, à sa demande, pas de fleurs ni couronnes.

En alternative éventuelle si vous souhaitez prolonger ses engagements, une urne sera à votre disposition lors de la cérémonie et une cagnotte en ligne a été ouverte, dont les montants seront destinés à Sea Shepherd France, selon sa volonté, pour lutter contre la destruction de la vie et de l’habitat marins qui lui étaient si chers.

Hedvig Sundberg, son épouse
Vanessa et Olivia Coulon, ses filles
Jacqueline et Alain Coulon, ses parents
Magali Coulon, sa soeur


Pour faire un don sur la cagnotte : https://tribee.fr/cagnotte/52BDYCGN9Q8KHVZS9NYP0GTC7B/participation
map

Déroulé des obsèques

  • 1

    Crémation

    location_on
    Crématorium d'Aubagne
    361 Avenue de la Couronne des Pins
    13400 Aubagne
    Le mercredi 24 janvier 2024 à 15h30
  • 2

    Dispersion

    location_on
    Information indisponible
    Information indisponible

Faites livrer des fleurs à la famille de M. COULON

Bouquet de deuil Empathie
storefrontPartenariat avec un artisan fleuriste local
volunteer_activism0,50€ reversés à Alzheimer France par bouquet
local_shipping Livraison à l’adresse de votre choix
menu_book

Hommages

Conservez un souvenir des hommages rédigés dans un beau livre

Exemple de livre hommage
Le livre hommage met à l'honneur les différents messages et photos partagés sur cet espace avec une mise en page élégante.

66 hommages ont été rendus

  • Magali WICKEL
    Il y a 1 semaine

    Lettre à Roland, un ami que j’aime tant ! Roland, c’est un ami proche, un ami tellement proche qu’on n’avait parfois pas besoin de se parler ou de faire une activité pour passer du bon temps ensemble… Un ami de 25 ans, rencontré sur les bancs de la prépa à Marseille. 25 ans de parcours de vie partagés, entre vie étudiante avec le 2C, passage à l’âge adulte, voyages, fêtes avec les amis, mariage, enfants, mais aussi doutes & maladie avec les hauts & les bas qui vont avec… Et au fil de cette vie qui se révèle parfois trop courte, Roland s’est révélé comme un JEDI auquel j’aimerais rendre hommage aujourd’hui…. Pas n’importe quel JEDI, un JEDI marseillais, un JEDI FADA. Voici pourquoi : J comme Joyeux – Roland se faisait parfois appeler Roro le rigolo, et quand on regarde les photos de lui, on le retrouve toujours le sourire aux lèvres sur les photos. Même dans les moments difficiles, il ne se plaignait jamais, et je crois qu’on peut dire qu’il dégageait une lumière unique. Il aimait profondément la vie. E comme Etudiant – Roland n'a jamais cessé de se remettre en question, d'apprendre. Il était animé par une curiosité insatiable et une soif de comprendre, avec une capacité à s'émerveiller communicative, comme un enfant. D comme Déterminé - Quand je l’ai rencontré en prépa, on le surnommait dans la classe Stakhanov. Je n’ai jamais vu une telle volonté, une telle résilience. C’était un combattant infatigable dans tous les domaines, qui ne se décourageait jamais et qui n'a jamais cessé de lutter contre la maladie, avec un courage inébranlable et qui force l’admiration. I comme Incapable - Car Roland était incapable de faire cuire des pâtes (lors de notre 1er repas ensemble sur le campus de Centrale, il a essayé de faire cuire des pâtes dans une casserole sans eau !), incapable d'arriver à l'heure ou de finir un repas en même temps que les autres :) Un JEDI oui, mais un JEDI FADA F comme Foot – Roland était un fan inconditionnel de l'OM ... et de la Provence ! A comme Amoureux de la mer – Roland pratiquait le snorkeling, le wakeboard, était un ardent défenseur des écosystèmes marins. Et il adorait les criques de Bandol dont il appréciait la lumière le matin, en méditant D comme Dédié à sa famille - Roland était fou de ses filles. Parmi les moments privilégiés qu’il évoquait, il parlait de ses vacances à 4 en camping-car. Le jour de son mariage, fin décembre 2023, il s’inquiétait de ne pas avoir pu offrir de bague à Hedvig. Et il a profité jusqu'au bout des moments avec ses 2 adorables filles, à leur lire du Harry Potter. Il se souciait de leur bien-être & aurait tellement aimé les voir grandir A comme Ami – Roland est & restera un ami comme on en a peu, et je me sens vraiment chanceuse de l’avoir rencontré. Roland a toujours été présent pour moi dans les grands moments comme dans mes peines, à l'écoute et bienveillant. Il va tellement me manquer, même si je le sais présent, et son souvenir va perdurer. J’aimerais partager avec vous ce texte court de Victor Hugo : « Le prodige de ce grand départ céleste qu’on appelle la mort, c’est que ceux qui partent ne s’éloignent point. Ils sont dans un monde de clarté, mais ils assistent, témoins attendris, à notre monde de ténèbres. Ils sont en haut et tout près. Oh ! qui que vous soyez, qui avez vu s’évanouir dans la tombe un être cher, ne vous croyez pas quittés par lui. Il est toujours là. Il est à côté de vous plus que jamais. La beauté de la mort, c’est la présence. Présence inexprimable des âmes aimées, souriant à nos yeux en larmes. L’être pleuré est disparu, non parti. Nous n’apercevons plus son doux visage ; nous nous sentons sous ses ailes. Les morts sont les invisibles, mais ils ne sont pas les absents." Texte de Victor Hugo, Actes et paroles/Pendant l’exil/1865

    0 personne(s) aime cet hommage
  • Nicolas GUICHARD
    Il y a 1 semaine

    Salut mon Roland, Pas facile de trouver les mots pour parler de toi, alors tu m’en voudras pas, j’ai décidé de faire simple et je suis parti de ton prénom. Le R m’a fait penser de suite à rigolo, parce que c est comme ça qu on s appelait entre nous, mais surtout parce que ça m’évoque plus largement ta bonne humeur, ton sourire permanent et tes yeux pétillants, ta joie de vivre et ton enthousiasme, ton regard positif sur la vie, qui te caractérisent depuis qu on se connaît et que tu avais réussi à préserver avec beaucoup de courage au cours de ces dernières années. O comme OM bien sûr, de la grande époque où tu te prenais pour JPP, jusqu’aux matchs récents souvent plus laborieux, en passant par nos belles soirées ensemble dans des bars ou au Vélodrome, tu as toujours gardé la foi du vrai supporter. L OM mais aussi le foot plus largement, une de tes nombreuses passions. Tu nous mettais déjà minable sur les plages du Prado il y a 25 ans, et tu as continué ensuite à t’éclater sur tous les terrains du monde, jusqu’à encore très récemment. L comme lycée Thiers, forcément, parce que c’est là qu’on est devenu ami, et tu as été un ami merveilleux, à l’écoute, franc, entier, toujours de bon conseil, à qui on pouvait se confier sans filtre, et avec qui on pouvait refaire le monde autour d’un pastis. Et je sais que je ne suis pas le seul à avoir eu cette chance, beaucoup de tes amis sont là aujourd’hui et beaucoup d’autres encore pensent très fort à toi dans le monde entier. Le A m’évoque ton côté aventurier, ta curiosité insatiable, ton goût pour explorer sans cesse de nouveaux pays, de nouvelles activités et expériences et t’y investir avec passion. A 200 à l’heure sur des skis, en kite sur les plages à mada, sur les planches de théâtre à jouer du Pagnol a centrale, en vadrouille en asie ou en afrique avec Hedvig, tu vivais à fond chaque nouvelle aventure, et la paternité peut être encore plus que toutes les autres. N comme nature, parce que je crois que tu n’étais jamais aussi bien et rayonnant qu’au milieu d’elle, sous l’eau en train de photographier pendant des heures des escargots de mer ou sur ton paddle à Bandol, dans la jungle suspendu à des lianes, à la montagne où je te revois sprinter en te marrant pour arriver le premier à 5000m en Equateur. Tu étais bouleversé aussi par sa dégradation, et je sais que tu aurais aimé continuer à la protéger. Et pour le D, il m’est venu la danse, parce qu’un de mes plus anciens souvenirs de lycée, c était nos premières booms, on était assis tout timides sur nos fauteuils, et tu étais le seul à te lancer sur la piste, à t’éclater, à virevolter, et au bout d’un moment tu venais nous chercher en nous taquinant, mais en nous donnant finalement la force de te rejoindre. Que ta force reste avec nous Roland, pour continuer à nous irriguer, à nous inspirer, à nous stimuler chaque fois que l’on pensera à toi désormais. Ciao mon Roland.

    0 personne(s) aime cet hommage
  • Jacques et Martine MICHEL
    Il y a 1 mois

    Cet hommage n'est visible que par la famille

  • Mike Stockman
    Il y a 1 mois

    Hi Magali, Thank you for the message, and I am so very sorry for your loss. Rolando was the best, and we are all going to miss him so much. Jeff, also on your email, is putting together a book of pictures and memories from Rolands football club in Tanzania, so I will contribute to that. Keeping you, Hedvig, Vanessa and Olivia in my thoughts. Mike

    0 personne(s) aime cet hommage
  • Anne-Laure Nicol
    Il y a 1 mois

    Magali, Roland va nous manquer beaucoup ! Nous avons eu la chance de vivre et de partager un quotidien ensemble ! Il nous restait encore plein de chose à partager avec lui ! Nos sessions escalade du mardi avec la danse de chou-fleur dès qu'il avait réussi sa voie !!! Les sessions paddle à la conquête du grand air !!! Et les fameux burger film du vendredi soir et bien d'autres encore! Nous pensons bien à toi et à ta famille. Nous te remettons ci-jointes quelques photos pour l'album. A très bientôt Ernest, Joseph, Anne-Laure Charles Nicol

    Souvenir de Monsieur Roland Coulon par Anne-Laure Nicol
    0 personne(s) aime cet hommage
  • Stephen Kent
    Il y a 1 mois

    Dear Magali, First, I am so sorry about your loss, the loss of Roland. He spoke often of how much love and support you provided him and his family. My wife (Alison) and I have known Roland and Hedwig and the kids since Myanmar. In the fall of 2020, we ended up in France (near Toulouse) because of Covid, and on the October 2020 school break we were able to travel to Corsica with Roland, Hedwig, Vanessa and Olivia, plus my wife, and our two kids, Matilda and Solomon. It was a very special trip for us. In the photos you'll see that Roland and I got an afternoon of via ferrata in, scaling cliffs, riding ziplines, and generally having a lovely time. There's also some photos of all of us together. (The "Yangon crew" also got together in southern France most summers.) I knew from the moment I first met Roland, at a buffet lunch in Yangon, that he would be a dear friend. We were talking together, over dessert, just the two of us, and I suggested we join the other families on the other side of the table. But Roland said, "no, let's stay here and get to know each other". And so we did! He was also able to join me for a "boys" weekend in Rome in November 2021, and I remember a weekend of lots of walking, gluten free pizza, and the most intense and searching conversations I've had with anyone. I will miss him very much. All best, Stephen

    Souvenir de Monsieur Roland Coulon par Stephen Kent
    0 personne(s) aime cet hommage
  • Yann Germond
    Il y a 1 mois

    Bonsoir Magalie, Je tiens à vous exprimer mes plus sincères condoléances. En ces moments difficiles, nos pensées se tournent particulièrement vers votre famille, en particulier les filles et Hedvig. Il y a trois ans, nos routes ont croisé celles de Roland lorsqu'ils ont emménagé à Bandol. Notre fille Emma partageait la classe avec Olivia à Bandol, et dès le premier instant les trois filles ont créé des liens forts. Chaque soir, en venant chercher nos enfants, nous nous retrouvions au parc du Canet, où il était inévitable pour nous, les parents, de passer de longs moments afin que Olivia, Vanessa et Emma restent ensemble le plus longtemps possible. De ce rituel quotidien, une amitié s'est développée, nous conduisant à organiser des sorties ensemble. Au fil du temps, notre lien s'est renforcé, et nous avons partagé de nombreux moments au cours des trois dernières années que ce soit lors de journées d'escalade, de pique-niques, de balades, de sorties en paddle, à la plage, ou encore lors de soirées jeux, entre autres. Roland adorait bouger et avait toujours envie de participer à toutes sortes d'activités, ce qui correspondait parfaitement à nos propres aspirations. Regrettant de ne pas avoir pris plus de photos avec Roland lors de nos sorties, je me rends compte que les vedettes étaient toujours les filles. J'aurais aimé prendre davantage le temps de marquer ces moments avec les parents. En souvenir, je partage quelques photos (lien google drive ci-dessous) de nos sorties d'escalade, de paddle et de soirées Halloween, que Roland adorait organiser. Les fêtes d'Halloween qu'il mettait en place étaient mémorables, avec chaque papa ayant pour mission de préparer un stand de l'horreur, offrant ainsi les meilleures fêtes que nous ayons jamais eues. Nous avons également vécu des aventures en paddle, comme cette fois aux Embiez où, avec un paddle par adulte, nous devions traverser la sortie du port. Roland, en tête, assurait que tout irait bien, jusqu'à ce qu'un énorme bateau apparaisse, semant momentanément la panique. Heureusement, tout s'est bien terminé, bien que les hommes nous aient entendus râler ! Les souvenirs remontent, mais ils sont également empreints de tristesse en pensant que nous ne pourrons plus partager de moments avec Roland. Nous l'avons connu trop tard, mais nous sommes reconnaissants d'avoir croisé son chemin et d'avoir partagé d'excellents moments ensemble. Nous serons présents mercredi prochain pour lui dire un dernier au revoir. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, n'hésitez pas à nous contacter. Avec toute notre affection, Nathalie, Yann et Emma

    Souvenir de Monsieur Roland Coulon par Yann Germond
    0 personne(s) aime cet hommage
  • Alison Kent
    Il y a 1 mois

    Dear Magali, I'm very sorry for your loss. As Stephen said, we are so grateful for the time we've had together with Roland, the adventures we've had with our two families and the connection with this very special, forever curious and engaging, dear friend. I wanted to share a few more photos from the past 2 summer get-togethers in France with several friends from Yangon - in 2022 we met up near Avignon and in 2023 in Bandol. During the summer adventures, as was the case in Yangon, in Corsica and wherever we were with Roland he was the one to organize and to inspire - to set up an elaborate haunted Halloween house in Corsica for the kids that totally terrified them, organizing games for birthday parties or dragging us all to Aqualand from Bandol where we had the absolute best time. Roland's energy and smile were so contagious, and his unique mix of equanimity and intensity astounding. It was really special to see him in Bandol this past summer, a place he clearly loved and held close to his heart, and we had a good visit with him in December where he continued to show so much courage. I just wish we could all have more time but I'm so glad we had these wonderful moments together these past years. I am thinking of you and your parents, of Hedvig and the girls and of course, I'm thinking of Roland and feeling as inspired by him as ever. Sending lots of love, Ali xo

    Souvenir de Monsieur Roland Coulon par Alison Kent
    0 personne(s) aime cet hommage
  • Andrea Ottina
    Il y a 1 mois

    Hi Magali, This news is very sad and very difficult to process. Hedvig had also informed me. I am trying to see if I will be able to join his memorial but having a small child it is a bit difficult for me to travel from Milan. I would like to send you 2 pictures of Roland that are very dear to me. The first one is me, my wife, Roland and Hedvig in the Isle De Hyeres 2 years ago. We went there after a short holiday is Bormes Les Mimosas. We had a very good time biking around the island and swimming in the turquoise waters. The second one is how I like to remember Roland at the height of his career in 2016. Happy, smiling, in a restaurant in Abidjan living the best of his life. We travelled there from Tanzania as Roland was the main guest speaker at a conference. He was excited that the restaurant was so advanced that they were using tablets as menus. For me Roland was a mentor, a friend, a brother, I will miss him dearly every day, and like for all of us, it is very difficult to cope with his absences. He is missed every day. My condolences to you and your family. Roland is one with the force now. Please kindly pass my regards to your parents, whom I met when they travelled to Tanzania. I cannot even imagine how hard it must be for them. Take care, Andrea

    Souvenir de Monsieur Roland Coulon par Andrea Ottina
    0 personne(s) aime cet hommage
  • Anne-Helia Nidecker
    Il y a 1 mois

    Chère Magali Merci pour votre message. C’est avec grand tristesse que nous avons appris que Roland a quitter notre monde. Nous sommes en pensées et de tout notre coeur auprès de vous et toute sa famille. J’ai fait un collage de quelques fotos prise l’année passée qui reflètent ce que Roland nous a partagé de sa passion pour son patrimoine, la nature et engagements familial. J’espère que le format A4 convient. Je joins en dossier les photos et texte séparés au cas ou vous préféreriez les assembler d’une autre façon. Je viendrais avec ma fille a Aubagne pour la crémation. Bien à vous, Anne-Hélia

    Souvenir de Monsieur Roland Coulon par Anne-Helia Nidecker
    0 personne(s) aime cet hommage
send

Prévenir les proches

local_florist Faire livrer des fleurs